16 avril 2006

Personnaliser son Gnome

Ce tutoriel offre les possibilités de personnaliser son bureau et espace de travail, non seulement pour prouver la force graphique des composants Linux, mais aussi pour satisfaire une certaine esthétique visuelle. L'explication part de manipulations des plus simple et s'étend à des résultats assez impressionnants dont tout néophyte puisera à sa guise une certaine fierté.
Cet apprentissage est destiné seulement aux fervents - ou simples - utilisateurs de GNOME (KDE y ressemble mais reste différent et les autres environnements de travail c'est une autre histoire), et est basé sur la distribution Ubuntu, mais les menus ne différeront pas tellement sur ce plan là selon les systèmes et chacun pourra facilement s'y retrouver.
Le tout peut être amélioré grâce aux Xgl qui est une surcouche proposant plusieurs effets époustouflants (surtout par rapport aux systèmes d'exploitation propriétaires, et par rapport aux caractéristiques requises).

A l'installation le bureau de GNOME (GNU Network Object Model Environment) apparaît avec deux tableaux de bords contenant des éléments essentiels au système, puisque à la création d'un utilisateur les paramètres sont initialisés selon les choix de ce système.

Voici par exemple, le bureau gnome tel qu'il est de base pour un utilisateur d'Ubuntu.
Il y a sur le premier tableau de bord en commençant vers la gauche, la barre de menu spécifique au système, un raccourci vers le navigateur internet par défaut, un raccourci vers le client de messagerie par défaut, un lien vers l'aide; En commençant vers la droite il y a l'horloge-calendrier, le contrôleur de volume et la zone de notification; Entre les deux il y a une zone vierge où la zone de notification va pouvoir s'étendre par exemple.
Sur le tableau de bord du bas, il a un bouton afficher le bureau, la liste des fenêtres qui peut s'étendre sur l'espace vierge, le sélecteur d'espace de travail et le lien symbolique vers la corbeille.


II - Manipulations basiques

1. Ajouter, enlever, déplacer des éléments sur le tableau de bord

Le tableau de bord est géré par GNOME, on peut lui ajouter ou lui enlever des objets et les positionner, de plus des éléments supplémentaires à ceux de base peuvent être téléchargés sur internet (un programme TV par exemple ou un oeil qui suit la souris d'où il est, c'est à dire des outils et des widgets).

Pour ce faire, il faut cliquer avec le bouton droit de la souris sur une zone vierge du tableau de bord concerné (c'est à dire une zone exempte de tout élément) puis sélectionner "Ajouter au tableau de bord", là dans une fenêtre spécifique se présente les éléments classés en catégories que l'on peut ajouter.
Maintenant un faisant un clic droit sur l'objet on peut obtenir des informations dessus, le paramétrer, mais aussi le supprimer du tableau de bord ainsi que ses paramètres ou le déplacer (en le glissant au nouvel emplacement à l'aide de la souris, un élément peut passer d'un tableau à l'autre ainsi). Une option complémentaire permet de le figer afin qu'il ne se déplace pas quand un éléments voisin s'étend (bloquant ainsi son expansion).


2. Déplacer, étendre, paramétrer les tableaux de bord

Le tableau de bord peut être déplacé de n'importe quel côté de l'écran, en cliquant et restant appuyé sur un espace vierge de celui-ci puis en le déplaçant vers le côté voulu, celà change son orientation donc les icônes restent horizontales, et les écritures et la liste de fenêtre s'adaptent (horizontalement ou verticalement).
Le paramétrage du tableau de bord se fait d'un clic droit de la souris dans un espace vierge puis d'un second clic sur "propriétés".
Il s'offre à vous de choisir l'orientation de votre tableau de bord et sa taille en pixel (attention certains thèmes ne supportent pas les changements de taille), ces deux opérations réadapteront et redimensionnereront tous les éléments, la taille varie de 25 à 120 pixels mais je conseille 25 pixels pour un tableau de bord normal et 50 pour un épais (pour ressembler au style Mac avec les grandes icônes ou alors pour superposer les fenêtres de la liste des fenêtres).
Un tableau de bord peut se masquer automatiquement au bout d'un cours délais de temps en sélectionnant l'option correspondante, mais il peut être masqué vers un bord ou vers l'autre en cochant "Afficher les boutons de masquages", il restera alors le bouton pour le faire réapparaître (une option permet d'afficher des flèches indicatives sur ces boutons). Non masqué un tableau de bord étendu ou attaché à deux bordures de l'écran réduira la taille maximale des fenêtres pour pouvoir être visible.
Une dernière option permet d'étendre ou pas le tableau de bord, en la décochant le tableau de bord pourra être placé n'importe où sur l'écran et prendre la place qui le sied quand elle change

Maintenant que les tableaux de bord sont garnis, positionnées et configurés comme bon nous le semble, il faut peaufiner leur apparence, pour cela il suffit de cliquer sur l'onglet "Arrière plan" dans les propriétés de celui-ci.
Il est possible d'utiliser le thème du système en fond, mais aussi une couleur unie (opaque) ou dépendant d'un taux de transparence (affichant donc l'image de fond d'écran du bureau en transparence), ou complètement transparent. La dernière option, qui est une preuve de personnalisation, est de mettre une image à condition qu'elle soit dans les bonnes dimensions (si c'est un motif en fresque, autant créer ou retoucher l'image avec 50 pixels de hauteur et superposer deux fois ce motif pour permettre 25 et 50 pixel, ou alors créer qu'une seul version correspondant à une taille de pixel correspondante).



3. Thème de bordure de fenêtre, de contrôle, d'icônes et de curseur

Le fond d'écran est changé, son style et sa couleur sont configurés, pourtant vu comme ça il manque encore quelque chose pour personnaliser à convenance son bureau. En ouvrant une fenêtre, on voudrait changer les bordures... C'est le thème qu'on veut changer !

Pour commencer, le mieux c'est de comprendre comment ça marche. Pour cela, il faut aller dans " /usr/share/themes ", on voit que les dossiers contiennent eux-mêmes des dossiers appelés metacity (ou metacity-1, ...) et gtk (ou gtk-2.0, ...), ne vous inquiétez pas quant au version tant que vous avez la plus récente. Quand il y les deux c'est un thème complet, sinon s'il n'y en a qu'un ce n'est qu'un élément mais pas de panique, c'est ça la personnalisation !
Maintenant, ouvrons système->préférences->thèmes, on voit une liste de thème qui sont seulement les thèmes complets.
L'option "installer un thème", installe un thème évidemment, ce thème sera un tarball, qui contiendra un dossier au nom du thème et dans ce dossier seront présents les dossiers metacity et/ou gtk, sinon il serait non-valide, enfin ces thèmes sont installés dans " ~/.themes ".
L'option "revenir" rétablit le thème précédent, et l'option "enregistrer le thèmes" enregistre le thème premier de liste c'est à dire "Thème personnalisé" en un nouveau tarball.
Le bouton "détail du thème" quant à lui permet d'avoir un thème personnalisé en mélangeant plusieurs éléments de chaque thème. Le thème de contrôle est tout simplement l'interface des tableaux de bords (même si non sélectionné, certain élément tel le menu utilise l'interface système), mais aussi le fond de fenêtre, le choix des fontes (et leur couleur), les barres de déplacement, les boutons, les menus, le surlignage, ... tout sauf les bordures de fenêtre, les icônes et le curseur; Il est géré par GTK (the Gimp ToolKit). Le thème de bordure de fenêtre c'est le thème qui encadre la fenêtre et qui gère la barre en haut de la fenêtre (avec un effet de couleur et d'écriture quand elle est sélectionnée ou pas), il est géré par metacity. Enfin, le thème des icônes (dossier système: " /usr/share/icons ", dossier personnel: " ~/.icons "), il est géré par gnome.

Et le thème du curseur !? Pas de panique, il faut utiliser l'utilitaire gcursor (installable dans un terminal : sudo apt-get install gcursor ou par synaptic : gcursor) disponible dans "système->préférences-> cursor selection" ou gcursor dans un terminal.
La fenêtre ressemble au sélecteur de thème, sauf qu'il y a un aperçu, dans le choix du nouveau thème de curseur il est possible choisir sa taille, et les curseurs peuvent être animés; Il sont gérés par GTK.

Thèmes pour metacity
- G-POD
Thèmes pour GTK1.0 et GTK+
et Thèmes pour GTK2.0
Thèmes d'icônes

- Glass Icons
Thèmes pour le curseur

- Tux Cursor
Thèmes complets:

- Darker theme
- MacOS-X
- e-MacsGreen

II - Personnalisation des modules divers

1. Avant le démarrage de la session graphique

Au démarrage de votre machine, vous vous retrouvez confronté à un gestionnaire multi-boot, LILO (LInuxLOader) ou celui plus répandu car plus performant GRUB. Son interface n'est pas recherché (un assemblage de ligne pour faire un cadre, une menu de caractère et une bande de surbrillance) car il n'est pas fait pour être esthétique mais performant, cependant vous pouvez mettre une image de fond de votre propre chef, il existe une méthode précise et des paquets supplémentaires à télécharger pour celui que vous avez, sur quoi l'article refusera de s'étendre car, bien qu'aide à la personnalisation, il traite uniquement de gnome et ses composants.

Quand vous avez choisi sur quoi booter, la main est passée, il est possible de changer le module qui chargera votre distribution, par exemple initNG qui accèlere grandement le démarrage et dont un tutoriel est disponible sur le forum d'Ubuntu-fr avec tous les problèmes rencontrés : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=16849&p=1.

Enfin, sur le terminal graphique, le choix de la session est geré par GDM (GNOME Desktop Menager). Pour apposer sa touche esthétique et personnelle, une fenêtre d'option est accessible à partir de système->administration->Configuration de l'écran de connexion, il faut être bien entendu administrateur et de ce fait entrer son mot de passe. Dans l'onglet Général plusieurs options peuvent être parametrées comme le choix d'utiliser le thème ou pas, changer le texte de la bannière ou la connexion automatique ou différée.
L'onglet bannière GTK+ propose de changer le logo de gnome, et venons-en, l'onglet bannière avec thème permet de choisir son thème GDM. Le thème choisi est celui selectionné, les thèmes au format tar.gz peuvent être installés en les faisant glisser sur la fenêtre ou par le bouton Installer un thème qui ouvre une fenêtre de navigation (Attention les dossiers du bureau et du dossier personnel sont ceux du root).
D'autres options sont paramétrables dans les autres onglets comme les sons dans accessibilité.

Thème pour GDM
- Sleek Dragon

L'image de conexion peut être visible sur GDM si activée dans système->administration->Configuration de l'écran de connexion et peut être modifiée par une image proposée ou par une image sur le disque dans système->préférences->Photo de conexion.

2. Peaufiner sa session

Il est possible de changer les sons de gnome pour la session de l'utilisateur courant (pour modifier les sons de gnome hors de la session, c'est à dire de GDM : système->administration->Configuration de l'écran de connexion et l'onglet accessibilité; un compte nouveau aura les sons par défauts), pour se faire un programme fenêtré est encore là pour plus d'accessibilité à système->préférences->Son, dans l'onglet Événements sonores.

Les sons des jeux de gnome sont dans cette fenêtre mais cela n'est guère interessant des les modifier. Les événements d'interface utilisateur sont modifiables mais comme par défauts ils sont courts et discrets, peu les change, remarquez qu'ils sont associés à gtk.
Les événements systèmes sont tout les petits sons fréquents du système ayant un message précis comme l'erreur ou l'avertissement.
Pour savoir quel son correspond à quoi, la fonction jouer est présente et lit le fichier si un son est selectionné.
Les sons doivent être au format *.wav pour être lus, pour changer un son il faut le selectionner puis cliquer sur parcourir pour indiquer son chemin absolu, si vous êtes seul à utiliser votre pc ou vous voulez faire profiter de vos sons à tout le monde je vous conseille de les mettre dans " /usr/share/sounds/dossier_de_vos_sons " sinon vous êtes toujours en mesure de créer un dossier caché dans votre Dossier Personnel " ~/.sons ".
La fonction Enlever retire le son selectionné, ce qui aura pour effet de ne jouer aucun son à cet évenement mais ne supprimera pas le fichier.

Sons pour événements système
- Linux Rocks


La configuration de l'écran de vieille se fait par système->préférences->Économiseur d'écran, le choix se fait entre la désactivation, l'économisation sans l'animation, le choix d'un économiseur ou l'économisation d'écran aléatoire parmi ceux cochés. Les temps peuvent être modifiés et chaque économiseur est paramétrable, enfin d'autres options sont disponibles dans l'onglet Avancé.

3. Manipulations avancées et diverses
  • Créer des modèles de documents : Les modèles de document permettent de créer un fichier d'un type déjà défini qui serait disponible dans Créer un document, pour ce faire créer un dossier appelé " Templates " dans votre dossier personnel, ou cliquez sur Allez à->modèles dans nautilus et enregistrez-y vos modèles, par exemple ouvrez OpenOffice Writer créez votre modèle de ce type.
  • Activer/Désactiver le pavé numérique au démarrage de la session automatiquement : Numlocks (apt-get install numlockx) s'occupe de modifier le statut de verr num au démarrage, une fois installé l'activer numlocks on dans un terminal.
  • Modifier le menu des applications : applications->outils sytème->Éditeur de menu d'application ou clic droit sur le menu, vous pouvez rajouter, enlever ou modifier les menus d'applications et les raccourcis vers les programmes qu'ils contiennent.
  • Personnaliser Nautilus : Par défaut nautilus est le navigateur integré à gnome. Dans le menu edition->préférences, plusieurs options sont paramétrables (comme la possibilité de supprimer un fichier sans passer par la corbeille maj+suppr). Dans arrière-plans et emblèmes, il est possible d'ajouter une image du disque dans les motifs, de choisir une nouvelle couleur ou de créer de nouveaux emblèmes, les motifs et couleurs peuvent être glissés sur la fenêtre nautilus afin de l'appliquer en arrière-plan. Pour s'y retrouver, vous pouvez créer des signet (dans signets->créer signet ou en le faisant glisser dans le menu raccourcis) qui apparaîtront dans le menu raccourcis, dans la barre latérale de nautilus (en navigation mais aussi en recherche de fichier) et dans le menu signet.
  • Mettre une icône personnalisée ou un emblème aux dossiers ou aux fichiers : En cliquant du bouton droit puis propriété sur un fichier ou un dossier, une fenêtre s'ouvre dans laquelle une option offre la possibilité de changer l'icône par défaut associée au type ou de remettre cette icône; Dans le second onglet un jeu d'emblème s'affiche, on peut en appliquer une autant que toutes, ils ont pour but de mettre en valeur un élément sur ce fichier comme par l'emblème représentant un bureau pour le dossier Desktop.
  • Afficher ses disques dur sur le bureau et dans le poste de travail : Si un disque est monté dans " /media/point_de_montage ", point_de_montage apparaîtra sur le bureau, dans le poste de travail, dans les panneaux latéraux, dans les menus, etc. Un ftp est aussi visible sur le bureau, pour y avoir un accès permanant, autant ne pas le démonter et peut-être enregistrer le mot de passe.
  • Avoir ses paramètres en sûreté : Tout problèmes peut survenir, tout les paramètres d'un utilisateur sont stockés dans son dossier personnel sous forme de dossier caché, si l'on modifie un logiciel mais qu'on veut garder ses anciens paramètres, le dossier peut-être copié (afficher les dossier caché dans nautilus ou ctrl+H), puis restauré plus tard (attention le logiciel doit être inactif, pour des sauvegarde de gnome ou d'un module en permanance actifs il est conseillé de fermer sa session graphique et ouvrir un terminal ctrl+alt+F1 pour opérer). Pour mettre les comptes utilisateurs à l'abris de tout accident, monter une partition dans " / home ".
  • Configuration des espaces de travail et conservation : En cliquant sur bouton droit puis préférences sur le sélecteur d'espace de travail, il y a plusieurs options comme sur combien de lignes afficher son sélecteur ou nommer les espaces de travail. Le premier espace de travail est celui permanant, le second pourrait être celui multimédia et les autres seraient seulement pour revenir au bureau ou pour faire une manipulation; Alors dans l'espace multimédia, si on a choisi xmms en lecteur audio, on pourrait essayer de l'intégrer esthétiquement et de le personnaliser et d'ouvrir le dossier dans lequel sont nos *.mp3. À la déconnexion, cocher Enregistrer la configuration actuelle et au redemarrage les fenêtres seront disposées comme on les as laissées, avec notre espace multimédia.
  • Mieux intégrer la liste de fenêtre : Clic droit sur une zone vierge de la liste de fenêtre et préréferences donne accès à un fenêtre proposant de parametrer le comportement et la taille de la liste des fenêtres afin de modifier leur intégration, la taille du tableau de bord influe également sur la liste des fenêtres.
  • gDesklets : Il permet d'ajouter des applets utiles ou pas gérant la transparence, sudo apt-get install gdesktels, pour les applets voir google. Je ne m'étendrais pas sur l'utilisation car je ne trouve pas ce logiciel si interessant qu'il parait et de plus il prend de la mémoire.
  • Avoir un presse papier plus adapté : Téléchargez le gnome-clipboard-daemon puis faites en sorte qu'il se lance au démarrage, il remplacera le presse papier de gnome en permettant entre autre de conserver les informations collées quand la source est fermée. Un autre presse papier plus compétant est glipper, il gère plusieurs entrées en même temps dont une active (qui peut être choisie d'un clic), on l'accède via une icône de notification.

Maintenant votre Gnome a une bien meilleure mine, ne reste plus qu'à choisir les logiciels qui conviennent, et à chercher fonds d'écrans et thèmes supplémentaires.

6 commentaires:

Sin a dit…

Voilà si ça peut en aider, faire un nouveau design est d'une simplicité, la première ça m'a pris du temps, maintenant même en retapant tout je vais assez rapidement.
Certains contacts linuxiens m'ont demandé comment j'avais fait pour avoir ce design, mais tous l'ont admiré.
Pourtant, le thème de metacity n'est pas de moi ni celui de gtk, ni... trêve, ici il y a les explications mettant au clair tous ces noms et leurs fonction intime.

remram44 a dit…

Yeah la classe, je vais personnaliser mon gnome mouah !

StraToN a dit…

Cool, vivement que le tuto soit avancé, histoire que je puisse personnaliser mon Ubuntu aussi lol ^^

Continue :)

Anonyme a dit…

J'aime bien t tuto, t clair quand t'explik les trucs. Merci

Anonyme a dit…

moon americauts expires erin proposals gksxka litigation bodies supervising assures grampian
masimundus semikonecolori

Anonyme a dit…

[center][url=http://www.viagra-billig.medsjoy.biz][img]http://www.viagrakaufen.enjoymeds.biz/kaufen_cialis.jpg[/img][/url][url=http://www.viagra-billig.medsjoy.biz][img]http://www.viagrakaufen.enjoymeds.biz/kaufen_levitra.jpg[/img][/url][url=http://www.viagra-billig.medsjoy.biz][img]http://www.viagrakaufen.enjoymeds.biz/kaufen_viagra.jpg[/img][/url][/center]
[b]CIALIS KAUFEN EUR 1.10 pro pille >>> Jetzt Kaufen! <<< CIALIS KAUFEN OHNE REZEPT CIALIS Rezeptfrei[/b]
[b]CIALIS KAUFEN REZEPTFREI KAUF CIALIS CIALIS Austria[/b]
http://www.kanarenforum.de/members/billigcialis.html
[u][b]KAUFEN CIALIS OHNE REZEPT[/b][/u]
[url=http://www.immobilienforum.de/members/billigcialis.html]CIALIS KAUF[/url] - CIALIS OHNE REZEPT
[b]CIALIS KAUFEN CIALIS KAUFEN BILLIG CIALIS alternativ[/b]
[url=http://www.naturforum.de/members/billigcialis.html]CIALIS Online Billig Kaufen[/url] - KAUFEN REZEPTFREI CIALIS
[b]CIALIS KAUFEN KAUF CIALIS ONLINE CIALIS fuer frau[/b]
[url=http://my.prostreetonline.com/member/CialisKaufen]CIALIS KAUFEN[/url] - REZEPTFREI BESTELLEN CIALIS
[b]CIALIS KAUFEN BESTELLEN REZEPTFREI CIALIS FREE CIALIS[/b]